Insertion professionnelle des personnes handicapées

Insertion professionnelle des personnes handicapées : quelques conseils pour réussir cette étape difficile par Myriam Pedrassi

Je suis une jeune diplômée handicapée et je recherche depuis peu un emploi. A la demande du Cepid je viens vous faire part de mon expérience. Dans un premier temps je ferai le point sur les organismes incontournables auprès de qui il faut se renseigner ou se faire aider. Ensuite je vous ferai part de mon ressenti personnel.

Que faire quand on est un demandeur d’emploi handicapé ?

Avant tout il est important de se faire reconnaître comme travailleur handicapé par la Commission Technique d’Orientation Professionnelle pour bénéficier d’aides à l’insertion professionnelle. Ainsi vous pourrez bénéficier des dispositions prévues par la loi du 10/07/1987 en faveur de l’emploi des personnes handicapées. Celle-ci oblige tout employeur occupant 20 salariés ou plus à employer 6 % de travailleur handicapé ou de verser une contribution financière à l’AGEFIPH . La reconnaissance de travailleur handicapé permet aussi d’entrer dans la fonction publique territoriale sans concours en tant qu’agent contractuel. Suite à un contrat d’un an, éventuellement reconductible, on devient titulaire.

Vous pourrez également accéder aux aides de l’AGEFIPH. Cet organisme accorde notamment une subvention de 1600 euros aux entreprises embauchant une personne handicapée. Cette dernière touche une prime de 800 euros.

Concernant la recherche d’emploi proprement dite, outre l’ANPE, il existe des organismes spécialisés aidant au placement en emploi des personnes handicapés. Ces structures que sont les relais Cap Emploi sont présentes dans chaque département. On peut également citer Idem-France. Cet organisme situé en Isère donne la possibilité de le contacter par e-mail.

Lors d’une recherche d’emploi il y a aussi des sites spécialisés à connaître. C’est le cas de Handiplace qui donne accès à des documents intéressants et qui permet de déposer son curriculum vitae en ligne. Le site de l’afpa est également une source d’information importante. Il permet notamment de connaître les évolutions de la législation. Le site Emploiplus propose une rubrique handicap (nombreux liens). Il propose aussi des conseils pour la rédaction de lettres de motivation, de curriculum vitae mais aussi pour le déroulement d’un entretien téléphonique (rubrique “conseils”). On peut aussi s’informer sur le site Handicap info38. Par ailleurs, le site de l’AGEFIPH propose une liste des entreprises ayant signé un accord en faveur de l’emploi des personnes handicapées. Il peut être aussi utile de consulter certaines revues comme Rebondir, Handirect, Etre.

La recherche d’emploi : un challenge difficile

Quoiqu’il en soit la recherche d’un emploi reste très difficile et encore plus lorsque l’on est handicapé. Malgré tous les organismes qui nous offrent de l’aide je trouve que nous sommes encore très seuls face à nos difficultés. Les préjugés des employeurs sont encore nombreux. Ils craignent un manque de productivité et de polyvalence, des difficultés relationnelles, de l’absentéisme. La question de l’aménagement du poste se pose également ainsi que celle de la mobilité.

Il est donc difficile de savoir quand il faut aborder la question du handicap. Faut-il le mettre dans le curriculum vitae ou dans la lettre ? Faut-il n’en parler que lors d’un entretien ? Les avis divergent. Il est clair que si la question du handicap est abordée dans la candidature cela ne sera ensuite plus un obstacle. Cependant, le nombre d’entretien obtenu risque d’être limité. Le fait d’en parler seulement lors de l’entrevue peut peut-être permettre au demandeur d’emploi de montrer ses compétences. L’employeur aura ensuite peut-être moins de préjugés même si il peut trouver un motif quelconque pour ne pas retenir ensuite cette candidature.
Quoiqu’il en soit je pense que cette décision ne peut-être que personnelle. L’idéal serait bien sur que le handicap ne soit plus un critère de discrimination mais il faudra encore du temps pour que les mentalités évoluent.

Liens et références :

  1. www.travail.gouv.fr
  2. www.agefiph.asso.fr
  3. http://www.idem-france.fr
  4. www.handiplace.org
  5. http://www.cnth-roiffe.afpa.fr/accueil.htm
  6. http://www.emploiplus.net
  7. www.handicap38.org
  8. www.rebondir.fr

Article publié le 7 janvier 2004

ACCUEIL | AIDE | MENTIONS LÉGALES | CONTACT | FAQ | RÈGLES D'USAGE