Espace candidats > Dossier emploi > Mieux vivre sa recherche d'emploi

Mieux vivre sa recherche d'emploi

La recherche d'un emploi est généralement un épisode éprouvant dans la vie d'un·e salarié·e. Ce constat est souvent occulté par les médias qui préfèrent aborder le sujet uniquement sous un jour positif. Les candidats se doivent d'être dynamiques et confiants. Les conseils visent surtout à améliorer la capacité à se faire embaucher. Ce qui est utile, mais pas suffisant.

La période de recherche d'emploi mérite d'être envisagée sous tous ses aspects afin d'être vécue davantage comme une transition enrichissante que comme une épreuve. Ce n'est certainement pas en gommant ses aspects négatifs que l'on transformera la recherche d'emploi en un tremplin vers une vie professionnelle meilleure.

La recherche d'emploi aujourd'hui

On a beaucoup vanté les qualités du salarié du XXIème siècle. Nomade, polyvalent, adaptable, il serait capable de travailler à distance si besoin, de changer d'environnement de travail sans problème. Pour ce salarié nouvelle génération, pas question de rester toute sa vie dans la même entreprise : sa mobilité lui permet de multiplier les expériences professionnelles. Pour passionnante que semble être la vie professionnelle de ce salarié moderne, elle est inévitablement émaillée de phases de recherche d'emploi. Nous serons donc tous amenés à vivre de plus en plus de phases de recherche d'emploi, qui s'inscriront de manière globale dans notre plan de carrière comme des transitions qu'il convient de vivre avec le plus de profit possible.

Témoignages

"Chacun sait que le changement professionnel et personnel est inscrit dans les gènes des nouvelles relations de travail. La vraie sécurité repose désormais sur la capacité de chacun à anticiper ces changements et se les approprier. Je suis donc dans une démarche Proactive de recherche [...]."  Sebastien

"Il y a 11 ans je n'ai quasiment pas eu à chercher : après plusieurs entretiens positifs, c'est moi qui ai choisi mon job. Les temps changent... et moi aussi je souhaiterais changer, de société, de secteur et d'activité... Je sais m'adapter et suis très motivée..."  Marielle

Développez patience et endurance

La durée moyenne de la recherche d'emploi est de 13 mois en France d'après les chiffres de Pôle Emploi au deuxième trimestre 2018. Ce chiffre est stable depuis des décennies puisque l'INSEE en mars 2002 donnait le même.

Regardons un peu plus dans le détail : la durée moyenne du chômage est un peu plus élevée pour les femmes (405 jours) que pour les hommes (373 jours). Pour les 50 ans et plus, elle s'élève à 653 jours pour les hommes et 689 jours pour les femmes. Notons que les cadres, avec 421 jours de chômage, ont un retour à l'emploi un peu plus tardif que les employés (399 jours).

Malgré cette réalité statistique, un grand nombre de personnes en recherche d'emploi n'imagine pas rester inactif plus de 6 mois et élabore des stratégies diverses. Dans le domaine de l'Info-Doc, les compétences sont souvent pointues et les profils polyvalents. En période favorable, les professionnels de l'I.D. cherchent un emploi correspondant à leurs souhaits, mais savent aussi en période difficile se vendre à la baisse. Certains n'hésitent pas, pour travailler coûte que coûte, à faire tout autre chose que leur métier. Cela peut s'avérer parfois moins frustrant, lorsque cela reste provisoire, que d'accepter dans son domaine de compétence un poste peu valorisant et mal payé dans lequel on risque de s'installer sans plaisir.
La stratégie la plus courante consiste à se donner un délai d'environ 4 mois pour trouver un poste correspondant à son profil et ses prétentions. Au-delà de ce délai, beaucoup trouvent prudent de revoir leurs exigences à la baisse. Accepter un CDD pour replonger dans le monde du travail peut constituer une bonne approche. Cela permet d'aborder ensuite une nouvelle recherche d'emploi en ayant "effacé" la durée initiale de son chômage. Attention cependant à ne pas se laisser enfermer dans un système et à garder toujours son objectif en tête.

Témoignages

"Naïvement, je pensais qu'en trois mois l'affaire serait conclue. Et me voilà, bientôt arrivée à un an de recherche. C'est vrai que je reste exigeante et souhaite trouver un emploi à responsabilité, histoire de continuer mon évolution professionnelle... et souhaite maintenir un niveau de salaire au moins équivalent à l'actuel... mais je commence à me demander si cela sera possible ?"   Marielle, 34 ans

powered by Typeform

"Mon entourage me conseille au bout d'un temps de recherche assez long de chercher dans une autre branche. Le pire c'est que je trouve des missions d'intérim comme conseiller téléphonique et que je suis plus payée que lorsque je travaille en tant que documentaliste. Je précise que depuis 3 ans j'enchaîne les CDD dans ce métier et que cette situation me fait perdre des opportunités : parfois les recruteurs veulent quelqu'un tout de suite et même si ma candidature les intéresse, ils me répondent qu'ils ne peuvent attendre un mois que j'ai fini mon CDD.   Nathalie

PUBLICITÉ

Combattez tout sentiment négatif

Le sentiment de culpabilité que vous pourriez éventuellement ressentir n'a pas lieu d'être : vous avez cotisé et acquis des droits qui vous permettent d'être indemnisé·e aujourd'hui. Ce dispositif vous permet de rester à flot financièrement durant la période où vous cherchez un emploi. Il est légitime que vous soyez accompagné·e. Attention de ne pas vous laisser miner par des représentations stigmatisantes qui ne reflètent en rien votre réalité.

Se sentir légitime

Utilisez le temps dont vous disposez

Autant l'inactivité des vacances est plaisante, autant celle du chômage paraît pesante. Il y a pourtant des moyens simples pour ne pas se laisser gagner par l'ennui ou l'abattement.
Tout d'abord, la réalisation d'un planning est essentielle, en tenant compte de façon réaliste de la durée prévisible de cette recherche d'emploi.
Par exemple, si vous estimez que votre recherche s'étalera sur environ 6 mois, prévoyez, mois par mois, les objectifs que vous pouvez vous fixer rationnellement. Prendre une quinzaine de jours de vacances pour commencer peut être déjà un bon début ! Pour paradoxal que cela puisse paraître, cette décision peut se révéler salutaire. Il ne s'agit pas de partir au soleil, mais de s'accorder des jours de repos, pour voir du monde, expliquer sa situation à son entourage et réfléchir tranquillement à la suite des événements. En revanche, une fois ce délai passé, respectez à la lettre les objectifs que vous vous serez donnés.

S'accorder du temps pour soi
Témoignages

"C'est un moment difficile pour toutes celles et ceux qui passent par là. Pour ma part, je découvre après cinq années d'activité professionnelle la difficulté de vivre l'inactivité. Je n'ai pas honte aujourd'hui, mais mon moral chute légèrement au bout de 3 mois de période de transition..."  Sebastien

powered by Typeform

Conservez une discipline salutaire

Être en recherche d'emploi cause une rupture de rythme importante pour le candidat. Jusque là soumis à des horaires et aux règles plus ou moins strictes de l'entreprise qui l'employait, il se trouve subitement livré à lui-même. L'instauration d'une discipline personnelle est alors salutaire pour de nombreuses personnes. En effet, en l'absence de contraintes, beaucoup de gens se trouvent fragilisés dans leur estime d'eux-mêmes. Se lever tous les jours à la même heure, s'habiller et soigner son apparence même si l'on doit rester chez soi, contribue à maintenir un rythme dynamique. De même, voir du monde, discuter avec des gens s'avère primordial. Dans votre planning, prévoyez, avec autant de sérieux que vos rendez-vous strictement professionnels, des rendez-vous avec des anciens collègues et camarades de promotion. Une façon de rester à flot, de profiter également de bons conseils et d'opportunités.

Rythmer sa nouvelle vie

PUBLICITÉ

Témoignages

"Au début de ma recherche d'emploi, je décompressais, et cela m'a fait beaucoup de bien. Et puis, au bout d'un moment cette décontraction est devenue problématique. Je me levais tard, et certains jours, je ne m'habillais que pour sortir dans l'après-midi. Un jour, j'en ai eu assez et j'ai décidé de m'imposer une discipline plus rigoureuse. C'est de cette façon que je me suis remotivée. J'avais l'impression d'être plus crédible en rédigeant mes lettres de motivation."   Sabine B., 28 ans

powered by Typeform

Soutien de l'entourage

Pour la plupart des personnes en recherche d'emploi, l'entourage familial et amical est d'une grande aide. Néanmoins, pour que ce soutien fonctionne bien, quelques règles de départ doivent être respectées. D'abord, il est préférable d'annoncer le plus honnêtement possible la situation. Si le contexte est bon et que vous avez déjà de bonnes pistes dès le début de votre recherche d'emploi, n'hésitez pas à rassurer votre entourage et à encourager ainsi les membres de votre famille à maintenir une atmosphère positive autour de vous. En revanche, si vous avez l'impression que votre recherche d'emploi pourrait durer longtemps, faites-en part à votre entourage de façon à ce que le soutien de vos proches se manifeste de façon réaliste. Rien n'est plus décourageant que de sentir son entourage se démotiver à votre place au fur et à mesure que le temps passe. Tenir compte de l'échelle de valeurs des personnes de son entourage est important également pour ne pas se laisser gagner par des commentaires négatifs. La vision d'une personne ayant travaillé toute sa carrière dans la même entreprise et n'ayant jamais connu le chômage ne doit pas vous servir de référence pour juger votre situation. De même, les commentaires de personnes ne connaissant absolument pas votre milieu professionnel ne doivent pas vous pousser à remettre en cause vos compétences ou vos exigeances. Si vous devez vous remettre en cause, demandez à une personne neutre connaissant bien votre métier de vous aider à le faire.

Témoignages

"Au niveau du soutien, je reçois le même de la part de mes amis. Ceux-ci m'encouragent beaucoup à écrire des candidatures spontanées et surtout, à relancer les recruteurs qui pourraient avoir oublié "Le" CV. L'un d'eux m'a conseillé d'écrire différentes lettres de motivations dans les entreprises qui m'intéressent, histoire de "sonder" le type de job qu'ils seraient prêts à me donner, et ainsi m'aider à mieux cibler les entreprises. "   Corinne

"Découragé un moment par des messages de "soutien" d'amis du type : "bon, il faudrait penser à reprendre une activité après ces 2 mois de vacances !" [...] "   Sebastien

" Le soutien de la famille et des amis est indispensable. Concernant la vision de l'entourage, je peux dire que mes parents sont aussi "désolés" que moi de cette recherche sans fin mais au moins me soutiennent-ils, m'encouragent quand je flanche et ne changent pas leur regard quant à mes aptitudes. Les bons amis agissent de même. C'est dans ces moments difficiles qu'on peut faire le ménage dans son carnet d'adresses."   Anne D.B.

"Côté famille et amis je pense qu'ils sont mal placés pour nous conseiller ! À ton âge (56 ans bientôt) il vaut mieux que tu penses à vivre ta retraite, et autres suggestions du genre..."   Liza

powered by Typeform

Chacun ses objectifs

L'objectif de certains peut être de trouver le poste idéal, même si cela doit prendre du temps. Pour d'autres, la priorité est de trouver très vite un nouvel emploi, quel qu'il soit. Que vous fassiez partie de l'une ou de l'autre catégorie, l'important est de ne pas vous laisser déstabiliser par le regard des autres. Vous avez envie d'accepter un poste pour lequel vous seriez très mal rémunéré·e ? Assumez-le en toute sérénité si pour vous l'important est d'occuper une fonction intéressante. A l'inverse, alors que votre entourage s'inquiète de la durée de votre recherche d'emploi, vous refusez de brader votre diplôme et d'accepter un contrat précaire ? C'est à vous de décider si oui, ou non, vous avez la patience d'attendre le poste de vos rêves.

Témoignages

"Pas question de travailler dans un secteur qui ne m'intéresserait pas ; d'ailleurs, j'aurais beaucoup de mal à écrire une lettre de motivations dans ces conditions ! Ceci-dit, je me suis posé comme impératif : "3 mois pour trouver le job de tes rêves, au-delà, prend ce qui vient."  Corinne

powered by Typeform


Cet article a été mis à jour le 13 septembre 2019